J'ai été fort aimablement invitée à l'avant-première du nouveau film de Philippe Claudel (souvenez-vous du très beau Il y a longtemps que je t'aime en 2008), Tous les soleils le lundi 21 février.

 

tous_les_soleils_affiche


Pour résumer très rapidement l'opus, à Strasbourg, un musicologue italien enseigne la musique ancienne à l'université. Et plus particulièrement la musique populaire du sud de l'Italie, la Tarentelle, musique et danse qui soignent.

Ce professeur, veuf, vit avec sa fille adolescente et son frère qui hait le Cavaliere. Cette famille avance cahin caha, avec les folies de Crampone (le frère), la rebellion d'Irina (la fille) et les activités musicales et poétiques d'Alessandro (le père). Claudel présente avec délicatesse leurs rencontres, leurs heurts et passions, les erreurs des uns, la compréhension des autres, car tous sont entourés d'amis et d'inconnus, de soleil, et surtout, de musique.


Celle-ci est omniprésente et centrée autour du disque La tarentella, antidotum tarentulae, plein de vie et de contrastes de l'ensemble l'Arpeggiata (voir la section CDs). D'ailleurs, lors de la rencontre avec Philippe Claudel et Clotilde Courau, le réalisateur a bien précisé que la découverte de ce disque avait entièrement motivé le film.

J'ai vraiment aimé ce film, je suis ressortie du cinéma pleine d'enthousiasme.

Les acteurs donnent un corps vraiment sensible aux personnages (même secondaires, je pense à Agathe/Anouk, et au bref retour de P'tit Lys !), la lumière de Strasbourg (que je ne connais pas en vrai, mais j'ai désormais envie de découvrir !) est magnifique (chaleureuse, picturale (si tant est que cet adjectif vous dise la même chose qu'à moi !)), et la musique des tarentelles emporte l'imagination (j'ai d'ailleurs été déçue par les quelques musiques off que l'ont entend, la musique produite/écoutée par les personnages est tellement plus enrichissante).

Que du bonheur.

 

2 petits points noirs : j'aurais bien vu Sylvie Testud dans le rôle tenu par Clotilde Courau. Mais c'est juste une question de feeling, parce que j'aime beaucoup la délicatesse de cette actrice. Par contre, le réalisateur aurait pu indiquer aux acteurs jouant des musiciens, qu'entre eux, ceux-ci se font la bise !

tous_les_soleils_claudel_courau_toulouse_2011

Clotilde Courau & Philippe Claudel lors de la rencontre avec le public
à l'issue de la diffusion. 21 février 2011 - Toulouse.

 

 

 Sortie le 30 mars 2011.

 Les Toulousains pourront en outre entendre L'Arpeggiata dans son programme consacré aux tarentelles à Odyssud le 23 mars 2011.