Le Festival Présences est organisé depuis 20 ans par Radio France, et est entièrement consacré à la musique nouvelle. Les concerts offerts au public s'appuient sur des programmes très riches qui mettent souvent en regard créations ou reprises et œuvres du passé.
J'avais particulièrement apprécié l'édition 2007-2008, hors-les-murs, qui se promenait dans 4 villes françaises. Mes migrations d'étudiante m'avaient permis d'écouter intégralement les week-ends Montpelliérains et Toulousains, mettant en valeur les compositeurs en résidence dans ces villes. Que du bonheur !


2011_presencesRFL'édition 2011 a lieu actuellement, en partenariat avec le Théâtre du Châtelet et met à l'honneur le compositeur Esa-Pekka Salonen. Le concert de l'Orchestre Philharmonique de Radio France du vendredi 11 février (qui est disponible sur le site de France Musique) fait se rencontrer des œuvres d'Esa-Pekka Salonen et le Tombeau de Couperin de Maurice Ravel. Sous la baguette de Jonathan Stockhammer, ce programme est flamboyant. On y entend des oeuvres concertantes pour soprano, hautbois et violoncelle, menées avec maestria par les solistes.
D'ailleurs, la pièce pour violoncelle n'est en fait pas conçue comme concertante par le compositeur. Mania, qui puise son inspiration dans le Tombeau de Couperin (d'où la rencontre dans le programme de ce soir). Le violoncelliste doit maîtriser l'ensemble des aspects musicaux et techniques de la musique soliste, de chambre, ou encore tuttiste.

A l'entracte, la programmation de France Musique a mis elle aussi le violoncelle et la musique finlandaise à l'honneur. On entend une très belle pièce pour violoncelle et orchestre de chambre "Les danses nocturnes de Don Quichotte" (1983) d'Aullis Sallinen. Un régal !
C'est pétillant, tendre ou tourmenté, je l'écouterais en boucle !


[Si j'ai un peu de temps dans les jours à venir, je proposerai le minutage du concert, pour s'y repérer plus facilement !]