mercredi 26 janvier 2011

Sound of noise - Ola Simonsson & Johannes Stjärne Nilsson

Jubilatoire.

 

  • Le titre m'a attirée dans le programme ciné.
  • Le résumé-critique m'a alléchée.
  • Mon emploi-du-temps s'est montré très capricieux.
  • Mais j'ai vu la dernière et je ne regrette absolument pas !

Tant pour l'aspect musical et tout ce que j'ai aimé, que pour le petit coup de gueule sur l'une des dernières scènes. Alors, reprenons.
Sound of noise débute sur les chapeaux de roue, à 130km/h en ville, par l'expérience musicale consistant à jouer de la batterie en voiture. Quelques démêlées avec les forces de l'ordre persuadent les 2 musiciens de créer la pièce que l'un deux a composée : "Music for a city and 6 drummers".
Après la recherche des 4 percussionnistes manquants (selon des critères précis), le film est construit selon les 4 mouvements de l'œuvre, les interludes étant animés par l'enquête du policier Amadeus  Warnebring, vilain petit canard d'une famille d'illustres musiciens.
Lesdits 4 mouvements vont crescendo quant à l'inimaginabilité des moyens musicaux employés. D'un hôpital à la destruction de coupures dans une banque, puis l'irruption de bulldozers pour La Surprise de Haydn et enfin, l'Electric Love qui joue à la fois avec les sons et les lumières !
Je retiens aussi 2 petites séquences d'animation qui donnent une nouvelle dimension graphique à la partition, avant sa réalisation sonore.
La fin laisse par contre un peu sur sa faim et le film se termine decrescendo, ce qui est un peu dommage.
D'ailleurs, je suis particulièrement étonnée de la charge de tensions et sentiments exacerbés, et 2 des protagonistes ne sont capables que de chastement s'embrasser, là où une énergie diabolique aurait été à mon avis beaucoup plus efficace. La bombe terroriste lancée par nos six musiciens n'aboutit cependant pas à un changement radical de la vie auditive de la ville, mais à leur exil... que je vous laisse découvrir (j'ai suffisamment dévoilé de choses !) J'ai hésité entre l'affiche française, et celle qui avait été dévoilée pour la semaine de la critique à Cannes 2010. Finalement, j'ai opté pour celle de nos cinémas depuis fin décembre, parce qu'elle beaucoup moins sage !

sound_of_noise

A lire sur le net :
Utopia
Franglaisreview
Keikuchi
Cinezik
et Pocketwelt qui préfère le court métrage à l'origine du projet, un point de vue que je partagerais presque si je n'avais pas passé un si bon moment !


Commentaires sur Sound of noise - Ola Simonsson & Johannes Stjärne Nilsson

    Ah ben voilà

    qui est plus lisible!!!

    Posté par Discobole, vendredi 28 janvier 2011 à 12:27 | | Répondre
  • Ben oui,

    J'avais parlé d'une élaboration d'une feuille de style en cours, à petits pas, j'y arrive.
    Il me reste des choses à modifier, mais j'espère avoir un blog tout beau bientôt !

    Merci de la visite ^^

    Posté par Aloysia, vendredi 28 janvier 2011 à 23:09 | | Répondre
Nouveau commentaire