jeudi 6 janvier 2011

Nowhere Boy - Sam Taylor-Wood

Nowhere_Boy_Affiche_FranceJ'ai trouvé que le film s'est terminé trop tôt.
Certes, il s'agit de l'adolescence de John Lennon, mais elle est décidément présentée brièvement... avec délicatesse cependant !

Je m'attendais quand même à quelque chose de plus musical. Enfin, pour être juste, à quelque chose de plus Beatles, parce qu'on entend bien sûr beaucoup de musique, mais il s'agit de standard rock de 1957.
Ce que j'ai beaucoup aimé, la complémentarité de la mère et de la tante de John. Parce qu'elles ne sont pas opposées radicalement, mais se complètent, laissent craquer la carapace sévère ou l'enjouement excessif qui se mue en tristesse. Bien entendu, servi par l'excellente Kristin Scott-Thomas et la rayonnante Anne-Marie Duff.
J'ai trouvé aussi très touchant le personnage de Paul McCartney. Dandy (Thomas Brodie-Sangster), il apporte de l'humanité à John, jusqu'à la fin du film.

Oui, je me permettrai de critique le personnage de John Lennon, notamment parce que physiquement, l'adolescent qui veut ressembler à son idole Elvis Presley... y arrive beaucoup trop à mon goût. Oui, John (Aaron Johnson) ressemble à Elvis, ce qui me semble tout de même un peu dérangeant par rapport au sujet.

Je retiens donc en priorité les rôles "secondaires" de ce film, même s'il ne deviendra pas un incontournable pour moi.

Côté critique, je n'ai pas beaucoup cherché. Je vous propose celle de mon cinéma préféré : Utopia. En plus, vous y avez la bande-annonce, que, contrairement au film, je trouve juste géniale !

[edit du 9 février. Cadeau, je viens de découvrir la critique de Keikuchi, si vous voulez varier les lectures !]


Commentaires sur Nowhere Boy - Sam Taylor-Wood

Nouveau commentaire